Les solutions efficaces contre l’éjaculation précoce

éjaculation précoces

L’éjaculation précoce n’est pas une vicissitude même si la situation semble être mal vécue par l’individu concerné. Selon les résultats d’une étude, on constate qu’un homme sur quatre souffre de cette situation. D’ailleurs, elle a l’ultime pouvoir de gâcher la vie sexuelle de certaines personnes. Le point sur les solutions efficaces pour retarder l’éjaculation.

Les techniques courantes de ralentissement de l’éjaculation

Une éjaculation précoce se présente comme une expérience préoccupante et complexe, surtout au moment où l’on s’y attend le moins. Cela dit, ce trouble semble atteindre beaucoup plus de monde et se soigne facilement. Qui plus est, certaines techniques sont efficaces pour améliorer votre performance, à savoir :

  • La technique « Stop-Start » : cette pratique se fait en couple ou seule. Cependant, l’approche n’est pas idéale pour un moment d’intimité puisqu’elle peut gâcher le bon plaisir de votre partenaire. Au moment où vous sentez que l’orgasme et l’éjaculation approchent, stoppez la stimulation. L’action se répète pour avoir le contrôle total sur votre durée d’éjaculation ;
  • La stratégie « de pression » au moment de l’acte sexuel : à l’approche de l’éjaculation, la zone entre le pénis et le gland se presse pour arrêter l’éjaculation. La pression se fait au minimum 30 secondes pour retarder les pertes séminales ;
  • La technique de la « respiration sexo-corporelle » : cette pratique donne de meilleurs résultats puisque l’homme se rééduque seul pour lutter contre ce mal. Cette démarche se résume à des exercices de respiration par le ventre. L’individu inspire par la bouche, gonfle son ventre pour ensuite évacuer l’air. Puis, il apprend quelques mouvements du bassin en se tenant debout avec les jambes légèrement fléchies. Dans cette position, il fait une cadence avant en arrière. A la fin, il combine les deux pour obtenir un tempo harmonisé ;
  • La pratique de la masturbation avant l’acte sexuel : cette approche permet d’obtenir une performance plus longue au moment de l’acte afin de mieux satisfaire leur partenaire sexuelle.

Les traitements de l’éjaculation précoce

Dans la majorité des cas, si les techniques susmentionnées fonctionnent, les médicaments sont facultatifs. Cela dit, les techniques de thérapie psychocomportementale ont le pouvoir d’augmenter la performance de l’individu. Un médecin sexologue peut très bien comprendre vos problèmes sexuels dans le cas où vous hésitez à consulter directement un professionnel. Cette dernière pratique réduit le stress et l’anxiété associés au sexe, d’où l’amélioration du temps d’éjaculation.

En ce qui concerne les traitements médicamenteux, les médecins sexologues usent de deux méthodes qui ont prouvé leur efficacité :

  • Le premier type de traitement se met en œuvre directement sur le pénis. Cette méthode a pour but de retarder l’éjaculation en anesthésiant modérément le sexe ;
  • Le second type de traitement se compose de médicament, essentiellement constitué de comprimés qui maintiennent la sérotonine du cerveau.

Comme susmentionnée, une éjaculation précoce se soigne facilement et rapidement suivant l’état mental du patient. Les médecins sexologues usent de la seconde catégorie de traitement pour éviter de traumatiser l’individu. Le fortacin et le priligy sont les plus utilisés. Les résultats se constatent dans l’immédiat avec une augmentation considérable du temps d’éjaculation.